Comment soulager vos douleurs de genou ?

Dans la littérature scientifique internationale, on ne différencie pas le syndrome rotulien de la dysplasie fémoro-patellaire. Nous parlerons de douleur antérieure du genou. Cela correspond aux douleurs autour derrière votre rotule, le plus souvent sur son côté externe.

Comment se manifestent les douleurs du syndrome rotulien ?

Les douleurs du genoux de type syndrome-rotulien se manifestent sur le côté externe derrière la rotule. Ces douleurs sont exacerbées lorsque le genou est à 90°. On parle du syndrome du cinéma. De même cette douleur se manifeste dans les postures assises prolongées avec les genoux à 90° comme dans l’avion ou dans la voiture.

Monter ou descendre les escaliers peut tout aussi bien vous créer de fortes douleurs.

Quels sont les origines des douleurs de genou ?

Les vecteurs de force du quadriceps sont communément admis comme la source principale de ce type de douleurs. En effet le tendon du quadriceps fait un angle par rapport aux faisceaux du muscle. Cet angle donne à la rotule une tendance à se latéraliser.

Une raison plus récente et plus probante à vue le jour plus récemment dans la littérature scientifique. Il s’agit de la faiblesse des rotateurs latéraux de hanches et du moyen fessier. Cette faiblesse pousse aussi la rotule à se latéraliser lors des mouvements.

Angle Q : vecteurs de forces du quadriceps

Le valgus physiologique et le calcul vectoriel du grand droit fémoral allant de l’épine iliaque antéro-supérieure à la tubérosité tibiale antérieure avec interposition de la rotule montre une tendance naturelle de la rotule à être externalisée. Les vecteurs de force du quadriceps sont exprimés par l’angle Q .

La douleur antérieure de genoux est causée par la pression qu’exerce la rotule sur le versant latéral de la fémoro-patélaire. Le renforcement du vaste médial possédant un vecteur important de recentrage de la rotule continue d’être le pilier des soins conservateurs de la douleur fémoro-patélaire.

Angle Q dynamique : Faiblesse des rotateurs latéraux et des abducteurs de hanches

Nous pouvons constater dans la littérature scientifique une tendance plus récente mettant en cause le mauvais alignement du membre inférieur avec fémur en rotation interne, tibia en rotation interne et pieds en éversion, causée par une faiblesse des abducteurs et des rotateurs latéraux de la hanche.

Lorsqu’un sujet effectue un squat sur une jambe, on peut voir en l’observant de face le genou se diriger vers l’intérieur, l’angle entre le fémur et le tibia observé est nommé angle Q dans la littérature internationale, nous l’appellerons l’angle Q dynamique pour le différencier de l’angle Q statique qui se mesure le genou en extension. Un angle Q dynamique plus marqué et un plus faible indice de hauteur de l’arche interne du pied sont corrélés à la souffrance fémoro-patélaire dans les méta-analyses.

Renforcement des muscles de la hanche

Les rotateurs latéraux de hanches doivent être renforcés pour annuler l’angle Q dynamique.

Le renforcement de l’abduction apporte un gain significatif à la rééducation des douleurs antérieures de genou. Le déséquilibre de la musculature de la hanche est fréquemment observé chez les personnes atteintes de lombalgie, de douleurs du tenseur du fascia lata, d’instabilité chronique de la cheville, et serait un facteur de risque d’entorse du ligament croisé. Il est important de garder un bon contrôle de la balance de Powel pour éviter des répercussions en dessous, sur le membre inférieure et au-dessus, sur la colonne vertébrale.

Souplesse musculaire du quadriceps

Travailler la souplesse musculaire du tenseur du fascia lata, des ischio-jambiers et des muscles du quadriceps est un axe incontournable dans la prévention de la douleur antérieure du genou.

Les exercices de renforcement du quadriceps

Le renforcement du quadriceps se fait par flexion / extension du genou en charge, et doit être réalisé grâce à un programme multimodal d’exercices lents, pliométriques et proprioceptifs. La prise de conscience de l’angle Q dynamique lors de ces exercices est d’une grande importance pour prévenir ou réduire les douleurs fémoro-patélaires. Des dispositifs de biofeedback peuvent offrir des avantages.

Descendre en 90° mets en pression l’articulation de la rotule

La pression derrière la rotule est la plus importante lorsque le genou est à 90° de flexion. Si on veut respecter un rapport bénéfice / risque cohérent, il est préférable de ne pas descendre à plus de 75° de flexion de genou.